Prendre rendez-vous en ligneDoctolib
Les bienfaits du miel

Les bienfaits du miel

Ostéopathie

 

 

Explications :

 

 

C’est bien connu le miel contient de multiples vertus bénéfiques pour la santé. Et même si sa réputation n’est plus à démontré, comme pour toute bonne chose il ne faut pas en consommer avec excès.

Même s’il provient d’une source naturelle, le miel bien que pleins de nutriments, reste un sucre. Mais un sucre pas comme les autres. Fabriqué à partir de nectar recueilli par les abeilles, ingéré, puis régurgité, cette substance est principalement composée d’eau, de fructose et de glucose. Il s’agit de sucres simples que l’organisme transforme facilement en énergie.

 

 

Les bienfaits du miel sur notre santé :

 

 

Un système immunitaire renforcé :

  • Les antioxydants contenu dans le miel (flavonoïdes) favorisent la guérison et la régénération des cellules.
  • Les propriétés anti-inflammatoires du miel peuvent permettre aux personnes souffrant d’allergies saisonnières ou de problèmes inflammatoires de se soulager. Cela est également vrai pour la grippe.

 

Une puissante source d’hydratation et de cicatrisation :

  • Ses propriétés lubrifiantes en font un excellent remède pour calmer les irritations au niveau de la gorge en cas de toux sèche, d’angine ou de rhume. De plus, l’application du miel sur les cheveux en tant que masque de soins permet également de leur redonner leur brillance.
  • Ses vertus cicatrisantes peuvent permettre de soigner des plaies aussi bien internes qu’externes.

 

Des effets antiseptiques :

  • Ce produit naturel a des véritables effets antibactériens servant à inhiber la croissance des bactéries et des champignons et ainsi empêchant leur prolifération. Une goutte de miel sur une plaie permet par exemple de prévenir l’apparition d’une infection. Le miel peut aussi être la solution pour lutter contre les infections en cas de résistance des bactéries aux antibiotiques.
  • L’effet prébiotique du miel permet également une bonne digestion grâce aux bons fonctionnements de notre flore intestinale.

 

 

Contre-indication :

 

  • Ne pas en donner aux enfants de moins de 24 mois
  • Déconseillé aux personnes atteintes de diabètes

 

 

Conclusion :

 

Les scientifiques confirment que le miel a des vertus curatives réputées depuis des siècles.

Pour bien choisir un miel de qualité : Il faut une texture censée être épaisse (donc pas couler comme un sirop). Plus le miel est foncé donc plus il est riche en antioxydants, mais son goût intense et amer ne plaît pas à tous.

Le miel peut aussi servir en apithérapie comme par exemple entrer dans la composition de crèmes anti-urticaires, ou bien en gelée royale  pour ses propriétés anti-âge et réparatrices. Pour en apprendre d’avantage sur les bienfaits de l’apithérapie cliquez sur ce lien :

https://www.apiculture.net/blog/les-bienfaits-du-miel-sante-n25#:~:text=Il%20est%20antibact%C3%A9rien%2C%20antioxydant%20(c,de%20plus%20en%20plus%20reconnues.

 

Bon miel à tous !

 

 

 


Contact

 

Guillaume LEULLIER, Ostéopathe à Cagnes-sur-mer

Espace Néroli, 105 av des Alpes – 06800 Cagnes-sur-mer
(Rez-de-chaussée et au fond du couloir à droite)
Téléphone: 06 28 21 45 00
Mail: Guillaumeleullier@gmail.com

Prendre Rendez-vous

Horaires :
Lundi, jeudi : 10:00 à 20:00
Mercredi, Samedi : 14:00 à 20:00
Vendredi : Entreprises

Les bienfaits du lait

Les bienfaits du lait

Ostéopathie
 

 

Explications :

 

 

Les produits laitiers s’imposent comme la meilleure source de calcium de notre alimentation. Leur calcium est particulièrement bien absorbé et assimilé par l’organisme. Cette biodisponibilité est renforcée par la présence de protéines et de phosphore.

 

 

Les bienfaits du lait sur notre santé :

 

 

Qualités nutritionnelles reconnues :

 

 

  • Des dents et des os forts : grâce à sa richesse en calcium
  • Une croissance optimisée : pour faire face aux besoins énergétiques important à cet âge
  • Un système immunitaire blindé : apportant aussi une protection contre les infections
  • Maintenir un poids normal : un effet rassasiant permettant de mieux contrôler notre faim
  • Une peau saine : grâce à une bonne régénération de nos cellules
  • Un système nerveux performant : permettant d’agir contre l’hypertension et le stress grâce à un meilleur fonctionnement du système nerveux
  • 16 nutriments en une seule gorgée : pour une alimentation saine

 

 

Pour approfondir le sujet :

https://www.doctissimo.fr/html/nutrition/mag_2002/mag0913/nu_5827_lait_allie_sante.htm#:~:text=Le%20lait%20est%20un%20aliment,le%20stress%20et%20l’hypertension%E2%80%A6

 

 

Conclusion :

 

 

Le lait est la meilleure source de calcium de l’alimentation et il est désaltérant grâce à sa teneur en eau d’environ 85%.

Il est recommandé de boire un grand verre de lait par jour pour profiter pleinement de ses bienfaits.

 

 

 


Contact

 

Guillaume LEULLIER, Ostéopathe à Cagnes-sur-mer

Espace Néroli, 105 av des Alpes – 06800 Cagnes-sur-mer
(Rez-de-chaussée et au fond du couloir à droite)
Téléphone: 06 28 21 45 00
Mail: Guillaumeleullier@gmail.com

Prendre Rendez-vous

Horaires :
Lundi, jeudi : 10:00 à 20:00
Mercredi, Samedi : 14:00 à 20:00
Vendredi : Entreprises

Dopamine : L’énergie

Dopamine : L’énergie

Ostéopathie
 

Explications :

 

La dopamine est un neurotransmetteur principalement synthétisé par l’acide aminé de la tyrosine. Elle affecte le mouvement musculaire, la croissance des tissus, le fonctionnement du système immunitaire. Elle intervient dans la sécrétion de l’hormone de croissance.

Les réseaux dopaminergiques du cerveau sont étroitement associés aux comportements d’explorations, à la vigilance, la recherche du plaisir et l’évitement actif de la punition (fuite ou combat).

Chez l’homme, la baisse d’activité des neurones dopaminergiques d’une certaine région du cerveau entraîne une diminution du mouvement spontané, une rigidité musculaire et des tremblements. C’est la maladie de Parkinson.

La dopamine est un neurotransmetteur clé du cerveau qui joue sur la motivation, la productivité et la concentration. Elle nous permet de mieux planifier et de résister aux impulsions qui pourraient entraver la réussite de nos objectifs. Un bas niveau de dopamine peut mener à un manque de motivation, à de la fatigue, à des comportements addictifs (drogues, alcool, tabac), des changements d’humeur et des pertes de mémoire.

 

Effets favorables :

 

Pour résumer, la dopamine crée un terrain favorable à la recherche de plaisir ou d’émotions, à l’état d’alerte, au désir sexuel.

 

Effets défavorables :

 

À l’inverse, lorsque la synthèse ou la libération de dopamine est perturbée, on peut voir apparaître démotivation, dépression, …

 

Favoriser la synthèse de dopamine : 

 

Alimentation :

Les meilleures sources de Tyrosine : elle est naturellement présente dans les fromages (parmesan, emmental, …), le bacon, les foies animaux, la dinde et les graines de courges.

La plupart des aliments riches en protéines comme la viande, l’avocat, l’oeuf, le poisson et les amandes sont des bonnes sources de phénylalanine et tyrosine également

À éviter à tout prix : gras saturés et sucres

 

Compléments alimentaires :

L-thyrosine et L-phénylalanine (je conseille le laboratoire Solgar)

 

Faire du sport :

L’exercice physique est l’une des meilleures choses que nous pouvons faire pour notre cerveau (marche, vélo, yoga, salle de sport, …)

 

Prendre l’air :

Les rayons du soleil (UV) permettent la création de la vitamine D dans notre organisme qui active les gènes responsables de la libération de dopamine.

 

La méditation et/ou d’autres types d’activités :

La méditation de par son côté très relaxant permet une meilleure production de dopamine.

Sinon on peut aussi augmenter sa production par des activités relaxantes (massages, caresser un animal, écouter de la musique, …) ou bien par des activités créatives (photographies, dessiner, …) ou bien par des plaisirs simples de la vie (manger, faire l’amour, dormir, …).

 

Prendre une douche froide :

D’après certaines études, cela permettrait une augmentation conséquente de la dopamine (250%).

 

Conclusion :

 

D’après certaines études, la dopamine jouerais donc un rôle important dans certaines pathologies :

Le syndrome des jambes sans repos : en association avec du magnésium, fer, gaba et de la mélatonine. A raison de 1 à 2g par jour.

de préférence le matin à jeun.

La maladie de Parkinson : en complément du traitement médical classique. En effet, une amélioration de l’activité des neurones dopaminergiques entraîne une augmentation du mouvement spontané, de la rigidité musculaire et des tremblements.

Conseil : il est préférable d’en prendre 1 à 6g maximum par jour. De préférence le matin pour éviter la perturbation du sommeil et le matin à jeun.

Approfondir vos connaissances : https://www.biolineaires.com/la_tyrosine_pour_booster_la_dopamine/

 

Dopamine = doper 

 

 


Contact

 

Guillaume LEULLIER, Ostéopathe à Cagnes-sur-mer

Espace Néroli, 105 av des Alpes – 06800 Cagnes-sur-mer
(Rez-de-chaussée et au fond du couloir à droite)
Téléphone: 06 28 21 45 00
Mail: Guillaumeleullier@gmail.com

Prendre Rendez-vous

Horaires :
Lundi, jeudi : 10:00 à 20:00
Mercredi, Samedi : 14:00 à 20:00
Vendredi : Entreprises

Acétylcholine : la mémoire

Acétylcholine : la mémoire

Ostéopathie

 

Explications :

 

L’acétylcholine joue un rôle important aussi bien dans le système nerveux central, où elle est impliquée dans la mémoire et l’apprentissage, que dans le système nerveux périphérique, notamment dans l’activité musculaire et les fonctions végétatives.

L’acétylcholine est le seul neurotransmetteur majeur qui n’est pas fabriqué à partir d’un acide aminé.

Les régions du cerveau qui offrent la plus forte densité de neurones utilisant la choline, sont celles qui dégénèrent dans la maladie d’Alzheimer.

Même chez la personne en bonne santé, on sait qu’avec l’âge, l’organisme fabrique moins d’acétylcholine. Cette situation est à l’origine de troubles de la mémoire, manque de concentration, oublis.

 

 

Effets favorables :

 

Pour résumer, l’acétylcholine commande la capacité à retenir une information, la stocker et la retrouver au moment nécessaire.

 

 

Effets défavorables :

 

Lorsque le système qui utilise l’acétylcholine est perturbé apparaissent des troubles de la mémoire, voire dans les cas extrêmes des formes de démence sénile.

 

 

Favoriser synthèse d’acétylcholine :

 

Prendre des vitamines B9 et B12.

Les meilleures sources de cholines par l’alimentation sont : Le jaune d’oeuf est de loin l’aliment le plus riche en choline : un oeuf (50 g) en contient 125 mg. Viennent ensuite le foie des animaux (autour de 300 mg/100 g), la viande et le poisson (de 70 mg à 100 mg/100 g), puis les légumineuses et les noix (autour de 40 mg/100 g).

 

 

Conclusion :

 

D’après certaines études, l’acétylcholine jouerais donc un rôle important sur 2 pathologies :

La maladie d’Alzheimer : cette maladie est associée à un déficit d’acétylcholine dans le cerveau. Donc la choline ralentirait la progression de cette maladie.

L’asthme : au cours de 2 essais cliniques menés en Inde et publiés en 1997, des chercheurs ont constaté qu’un supplément de choline (de 500 mg à 1 000 mg par jour) avait fait diminuer la fréquence et l’intensité des crises d’asthme et avait contribué à réduire la dépendance des sujets aux inhalateurs médicamenteux.

 

 

 

Contact

 

Guillaume LEULLIER, Ostéopathe à Cagnes-sur-mer

Espace Néroli, 105 av des Alpes – 06800 Cagnes-sur-mer
(Rez-de-chaussée et au fond du couloir à droite)
Téléphone: 06 28 21 45 00
Mail: Guillaumeleullier@gmail.com

Prendre Rendez-vous

Horaires :
Lundi, jeudi : 10:00 à 20:00
Mercredi, Samedi : 14:00 à 20:00
Vendredi : Entreprises

Les 6 neurotransmetteurs

Les 6 neurotransmetteurs

Ostéopathie

 

Explications :

 

Les 6 neurotransmetteurs suivants sont les plus importants par rapport au contrôle qu’ils exercent sur les neurones. Elles sont secrétées par notre cerveau et conditionnent notre façon d’être.

 

Acétylcholine : la mémoire

 

Il joue un rôle important aussi bien dans le système nerveux central, où elle est impliquée dans la mémoire et l’apprentissage, que dans le système nerveux périphérique, notamment dans l’activité musculaire et les fonctions végétatives.

L’acétylcholine est le seul neurotransmetteur majeur qui n’est pas fabriqué à partir d’un acide aminé.

Les régions du cerveau qui offrent la plus forte densité de neurones utilisant la choline, sont celles qui dégénèrent dans la maladie d’Alzheimer. Même chez la personne en bonne santé, on sait qu’avec l’âge, l’organisme fabrique moins d’acétylcholine. Cette situation est à l’origine de troubles de la mémoire, manque de concentration, oublis.

Pour résumer, l’acétylcholine commande la capacité à retenir une information, la stocker et la retrouver au moment nécessaire.

 

Favoriser la synthèse de l’acétylcholine :

 
  • Prendre des vitamines B9 et B12
  • Les meilleures sources de cholines sont  le jaune d’oeuf, la viande, le foie, le soja, les crucifères et les céréales.

 

 

Dopamine : le moteur

 

La dopamine est un neurotransmetteur principalement synthétisé par l’acide aminé de la tyrosine. Elle affecte le mouvement musculaire, la croissance des tissus, le fonctionnement du système immunitaire. Elle intervient dans la sécrétion de l’hormone de croissance.

Les réseaux dopaminergiques du cerveau sont étroitement associés aux comportements d’explorations, à la vigilance, la recherche du plaisir et l’évitement actif de la punition (fuite ou combat).

Chez l’homme, la baisse d’activité des neurones dopaminergiques d’une certaine région du cerveau entraîne une diminution du mouvement spontané, une rigidité musculaire et des tremblements. C’est la maladie de Parkinson.

On trouve une activité dopaminergique basse dans les dépressions de type mélancolique, caractérisées par une diminution de l’activité motrice et de l’initiative, une baisse de la motivation. A l’inverse, les produits, les activités qui procurent du plaisir, comme l’héroïne, la cocaïne, le sexe, activent certains systèmes dopaminergiques. Ainsi, les médicaments qui augmentent la dopamine, comme la L-Dopa ou les amphétamines, augmentent aussi l’agressivité, l’activité sexuelle, et l’initiative.

Pour résumer, la dopamine crée un terrain favorable à la recherche de plaisir ou d’émotions, à l’état d’alerte, au désir sexuel.

À l’inverse, lorsque la synthèse ou la libération de dopamine est perturbée, on peut voir apparaître démotivation, dépression, …

 

Favoriser la synthèse de dopamine : 

La plupart des aliments riches en protéines comme la viande, l’avocat, l’oeuf, le poisson et les amandes sont des bonnes sources de phénylalanine et tyrosine.

 

 

Noradrénaline

 

  • Synthétisée à partir du même acide aminé qui sert à fabriquer la dopamine
  • Stimule la libération de la graisse mise en réserve et contrôle la libération des hormones qui régulent la fertilité, la libido, l’appétit et le métabolisme
  • Module l’attention, l’apprentissage et facilite la réponse aux signaux de récompense

 

La caféine augmente la noradrénaline du cerveau ce qui améliore la capacité à accomplir des tâches répétitives, ennuyeuses, non sanctionnées par des récompenses. L’administration de tyrosine à des patients dépressifs augmente la sécrétion de noradrénaline.

Pour conclure, la noradrénaline semble créer un terrain favorable à l’éveil, l’apprentissage, la sociabilité, la sensibilité aux signaux émotionnels, le désir sexuel.

À l’inverse, lorsque la synthèse ou la libération de noradrénaline est perturbée, peuvent apparaître repli sur soi, détachement, démotivation, dépression, baisse de la libido.

 

Favoriser la synthèse de Noradrénaline :

Comme pour la Dopamine

 

Sérotonine

 

  • Synthétisée à partir d’un acide aminé : le tryptophane
  • Joue un rôle majeur dans la coagulation sanguine, la venue du sommeil, la sensibilité aux migraines.
  • Utilisée par le cerveau pour fabriquer une hormone célèbre : la mélatonine

 

Dans le cerveau, la sérotonine influence les autres neurotransmetteurs, principalement la dopamine. Elle essaie de créer un équilibre entre sérotonine/dopamine.

Les taux anormalement bas de sérotonine sont généralement associés à des comportements impulsifs, agressifs, voire très violents. C’est notamment le cas dans les formes violentes de suicide.

En résumé, la sérotonine semble créer un terrain favorable aux comportements prudents, réfléchis, calmes, voire inhibés.

À l’inverse, des taux de sérotonine bas apparaissent associés à l’extroversion, l’impulsivité, l’irritabilité, l’agressivité, voire dans les cas extrêmes aux tendances suicidaires.

 

Favoriser la synthèse de sérotonine :

Compléments alimentaires ou bien principalement consommer du riz complet, des légumes (soja, haricot, pois, lentille), des crucifères (brocoli, chou-fleur, chou de Bruxelles), oeufs, produits laitiers, viandes, poisson gras, chocolat noir, bananes, noix et graines.

 

Gaba

 

  • Synthétisé à partir de l’acide glutamique.
  • neurotransmetteur le plus répandu dans le cerveau.
  • semble impliqué dans certaines étapes de la mémorisation.

 

Il freine la transmission des signaux nerveux lui, sans lui les neurones pourraient s’emballer jusqu’à épuisement du système. Il permet donc de les maintenir sous contrôle.

Il favorise le calme et la relaxation, il diminue la tonicité musculaire, ralentit le rythme cardiaque, réduit les convulsions de l’épilepsie, ainsi que les spasmes musculaires. Surtout, on sait qu’il joue un rôle clé dans le contrôle de l’anxiété (une forme de « panique » électrique), depuis que le mode d’action des benzodiazépines a commencé d’être connu.

Pour résumer, le GABA semble favoriser la relaxation.

À l’inverse, des niveaux bas de ce neurotransmetteur entraînent des difficultés d’endormissement et de l’anxiété.

 

Favoriser la synthèse de Gaba :

Il faut avoir une alimentation suffisamment riche en glucides. Privilégier les aliments comme : les amandes, l’avoine complet, la banane, le blé complet, le brocoli, les noix, les lentilles, le son de riz, le flétan.

 

Adrénaline

 

L’adrénaline active la réponse de l’organisme à un stimuli, principalement celui du stress.

Elle agit sur le système nerveux sympathique et peut donc permettre d’augmenter le pouls, la pression sanguine, améliorer la mémoire, diminuer la réflexion, augmenter la force de contraction musculaire, accroître le flux sanguin et la capacité respiratoire (par relâchement des muscles lisses), dilater les pupilles et faire se dresser poils et cheveux.

Elle prépare donc l’organisme à une réaction du type «fuir» ou «faire face». L’organisme se met en mode survie par rapport au danger de la situation.

 

Pour limiter les effets néfastes d’un taux d’adrénaline chroniquement élevé :

  • Pensez aux plantes
  • Aux techniques de gestion du stress comme la méditation et la cohérence cardiaque.
  • Aux aliments riches en magnésium comme les céréales complètes. Les céréales complètes +++, les amandes, noix de cajou, les fruits de mer, les bananes, le chocolat noir, …

 

En résumé, l’adrénaline est le neurotransmetteur qui nous permet de réagir dans une situation de stress.

Des taux élevés d’adrénaline conduisent à la fatigue, au manque d’attention, à l’insomnie, à l’anxiété et dans certains cas à la dépression.

 

Conclusion :

 

Chaque neurotransmetteur joue un rôle important dans la façon de nous comporter aux quotidien face aux situations qui se présentent à nous. Ils sont responsables de nos décisions, de notre façon d’être et des ordres que transmets notre cerveau à notre corps.

Je détaillerai plus précisément chacun de ces neurotransmetteurs dans mes prochains articles.

 

 

 

Contact

 

Guillaume LEULLIER, Ostéopathe à Cagnes-sur-mer

Espace Néroli, 105 av des Alpes – 06800 Cagnes-sur-mer
(Rez-de-chaussée et au fond du couloir à droite)
Téléphone: 06 28 21 45 00
Mail: Guillaumeleullier@gmail.com

Prendre Rendez-vous

Horaires :
Lundi, jeudi : 10:00 à 20:00
Mercredi, Samedi : 14:00 à 20:00
Vendredi : Entreprises

Les 5 phases du deuil

Les 5 phases du deuil

Ostéopathie

 

 

Explications :

 

Le deuil est un sentiment de tristesse profonde éprouvée suite à une perte telle que le décès d’un proche, une rupture sentimentale, un problème de santé grave, perte de son travail, …

La perte est ressentie, consciemment ou inconsciemment, comme une partie de soi qui nous est retirée et engendre un état affectif douloureux.

Le processus de deuil, issu des travaux du Docteur Elisabeth Kübler Ros dans les années 60, est composé de 5 étapes distinctes.

 

Les 5 étapes :

 

Le Déni :

C’est la réaction au choc lorsqu’on apprend la perte. Cette réaction est caractérisée par le refus de croire à ce qui arrive. C’est généralement une phase assez courte et intense pendant laquelle la raison et les émotions semblent paralysées.

 

La Colère :

Elle survient lorsque la réalité de la perte s’impose. Un sentiment d’injustice peut alors apparaître et provoquer de l’agressivité et une volonté, plus ou moins diffuse, de vengeance.

On en veut au monde entier.

 

Le Marchandage :

Cette phase est faite de négociations avec soi-même afin de trouver des compensations au manque ressenti. Elle est cependant essentiellement une illusion. Par exemple : « Pourquoi lui ? Pourquoi pas moi ? ». Cette phase est la moins longue.

 

La Dépression :

Cette phase est la plus longue du processus et peut se prolonger plusieurs mois ou même plusieurs années. Elle est caractérisée par une grande tristesse, des angoisses et une énergie très basse.

La personne est plongée dans une détresse nourrie par des sentiments de culpabilité et des remises en question permanentes. Elle ressasse sans cesse les causes du deuil.

Elle a l’impression que cette période ne se terminera jamais car les émotions qui la submergent lui paraissent insurmontables.

 

Acceptation :

C’est la dernière étape du deuil. C’est une phase de reconstruction où la personne endeuillée se résigne et commence à comprendre et à accepter la réalité de la perte.

C’est la phase pendant laquelle la vie va reprendre son cours. La personne endeuillée retrouve progressivement son énergie et l’ensemble de ses capacités psychiques et psychologiques et parvient à organiser sa vie en fonction de la perte.

 

Conclusion :

 

Selon la personne, ces 5 phases peuvent être vécues dans le désordre et il est possible de repasser par une phase déjà vécue tant que l’on n’a pas atteint l’ultime phase : l’acceptation.

Le soutien par l’entourage de la personne endeuillée est naturellement essentiel pour vivre ce cheminement dans les meilleures conditions.

 

 

 


Contact

 

Guillaume LEULLIER, Ostéopathe à Cagnes-sur-mer

Espace Néroli, 105 av des Alpes – 06800 Cagnes-sur-mer
(Rez-de-chaussée et au fond du couloir à droite)
Téléphone: 06 28 21 45 00
Mail: Guillaumeleullier@gmail.com

Prendre Rendez-vous

Horaires :
Lundi, jeudi : 10:00 à 20:00
Mercredi, Samedi : 14:00 à 20:00
Vendredi : Entreprises