Explications :

 

La dopamine est un neurotransmetteur principalement synthétisé par l’acide aminé de la tyrosine. Elle affecte le mouvement musculaire, la croissance des tissus, le fonctionnement du système immunitaire. Elle intervient dans la sécrétion de l’hormone de croissance.

Les réseaux dopaminergiques du cerveau sont étroitement associés aux comportements d’explorations, à la vigilance, la recherche du plaisir et l’évitement actif de la punition (fuite ou combat).

Chez l’homme, la baisse d’activité des neurones dopaminergiques d’une certaine région du cerveau entraîne une diminution du mouvement spontané, une rigidité musculaire et des tremblements. C’est la maladie de Parkinson.

La dopamine est un neurotransmetteur clé du cerveau qui joue sur la motivation, la productivité et la concentration. Elle nous permet de mieux planifier et de résister aux impulsions qui pourraient entraver la réussite de nos objectifs. Un bas niveau de dopamine peut mener à un manque de motivation, à de la fatigue, à des comportements addictifs (drogues, alcool, tabac), des changements d’humeur et des pertes de mémoire.

 

Effets favorables :

 

Pour résumer, la dopamine crée un terrain favorable à la recherche de plaisir ou d’émotions, à l’état d’alerte, au désir sexuel.

 

Effets défavorables :

 

À l’inverse, lorsque la synthèse ou la libération de dopamine est perturbée, on peut voir apparaître démotivation, dépression, …

 

Favoriser la synthèse de dopamine : 

 

Alimentation :

Les meilleures sources de Tyrosine : elle est naturellement présente dans les fromages (parmesan, emmental, …), le bacon, les foies animaux, la dinde et les graines de courges.

La plupart des aliments riches en protéines comme la viande, l’avocat, l’oeuf, le poisson et les amandes sont des bonnes sources de phénylalanine et tyrosine également

À éviter à tout prix : gras saturés et sucres

 

Compléments alimentaires :

L-thyrosine et L-phénylalanine (je conseille le laboratoire Solgar)

 

Faire du sport :

L’exercice physique est l’une des meilleures choses que nous pouvons faire pour notre cerveau (marche, vélo, yoga, salle de sport, …)

 

Prendre l’air :

Les rayons du soleil (UV) permettent la création de la vitamine D dans notre organisme qui active les gènes responsables de la libération de dopamine.

 

La méditation et/ou d’autres types d’activités :

La méditation de par son côté très relaxant permet une meilleure production de dopamine.

Sinon on peut aussi augmenter sa production par des activités relaxantes (massages, caresser un animal, écouter de la musique, …) ou bien par des activités créatives (photographies, dessiner, …) ou bien par des plaisirs simples de la vie (manger, faire l’amour, dormir, …).

 

Prendre une douche froide :

D’après certaines études, cela permettrait une augmentation conséquente de la dopamine (250%).

 

Conclusion :

 

D’après certaines études, la dopamine jouerais donc un rôle important dans certaines pathologies :

Le syndrome des jambes sans repos : en association avec du magnésium, fer, gaba et de la mélatonine. A raison de 1 à 2g par jour.

de préférence le matin à jeun.

La maladie de Parkinson : en complément du traitement médical classique. En effet, une amélioration de l’activité des neurones dopaminergiques entraîne une augmentation du mouvement spontané, de la rigidité musculaire et des tremblements.

Conseil : il est préférable d’en prendre 1 à 6g maximum par jour. De préférence le matin pour éviter la perturbation du sommeil et le matin à jeun.

Approfondir vos connaissances : https://www.biolineaires.com/la_tyrosine_pour_booster_la_dopamine/

 

Dopamine = doper